Un instant d'observation

au bord d'un étang
La Dombes Vue Du CielVol au dessus des étangs avec vue sur les deux observatoires de l'étang Chapelier

Dès le matin, la Dombes nous réserve bien des surprises.

Accompagnés d’un guide Nature de Dombes Tourisme, nous sommes devenus, le temps d’une balade, des observateurs privilégiés de la Dombes

EmmanuelleEmmanuelle
Emmanuelle raconte

Il est 9h du matin.

Après avoir pris un petit déjeuner, nous rencontrons Michael qui nous fera découvrir les étangs et les oiseaux de la Dombes. 9h c’est tôt, mais quand on veut observer nos amis aux 1001 plumes, mieux vaut sortir à la fraîcheur du matin. Michael nous avertit : « Si nous avons de la chance, nous pourrons voir les espèces emblématiques de la Dombes comme le Héron cendré, des aigrettes, les canards et les grèbes huppés, mais aussi des oiseaux plus rares comme le Héron pourpré ou des spatules. Mais il faut respecter quelques règles… ». Rien de trop compliqué : rester sur les chemins, parler bas, voire pas du tout et surtout ne pas déranger les oiseaux.

Un petit sentier nous fait traverser un bosquet de chênes et hêtres, nous entendons déjà une cacophonie de chants et cris d’oiseaux.

Michael nous aide à reconnaitre un chant de merle et le cri d’alerte du geai des chênes. Nous nous avançons ainsi jusqu’à l’observatoire de l’étang de Vernange tout en écoutant l’histoire des étangs de la Dombes depuis leur création par des moines au 11e siècle jusqu’à aujourd’hui. Arrivés dans l’observatoire, notre accompagnateur ouvre son sac magique et nous sort une longue-vue et une paire de jumelles par personne. Il ouvre ensuite les trappes de l’observatoire sans faire un bruit et nous désigne des oiseaux qui se trouvent de l’autre côté de l’étang. Nous découvrons plusieurs hérons cendrés avec leur long bec jaune et leur plumage gris ainsi que plusieurs couples de canards. Tous les canards se ressemblent pourrait-on penser, mais loin de là : ceux que nous voyons ne sont pas des colverts mais des canards chipeaux. Comment peut-on faire la différence ? Michael nous fait remarquer le bec noir – il faut avoir l’œil…

Vers 11h, nous commençons à être de plus en plus confirmés, scrutant chaque mouvement sur ce miroir bleu et découvrant de plus en plus d’animaux : entre les roseaux serpente une couleuvre, à quelques mètres de nous broute paisiblement un ragondin.

 

Comme des trophées, nous notons les oiseaux que nous avons vus : grande aigrette, canard chipeau, mouette rieuse, cygne, etc… Michael nous donne des informations sur chaque oiseau que nous découvrons, avec des anecdotes surprenantes. Nous ne voyons pas le temps passer, mais notre balade approche de sa fin. Nous rangeons notre matériel et retrouvons le sentier forestier. Michael nous montre encore quelques traces d’oiseaux que, sans lui, nous n’aurions pas remarquées : noisettes éclatées, un œuf éclos caché sous une feuille et quelques plumes. C’est ainsi que nous arrivons à notre lieu de départ, plus riches de connaissances, mais surtout plus riches de bons souvenirs d’un moment passé entre amis.

On vous dit tout !

Comment vivre cette expérience ?

S’inscrire à l’animation
S’équiper en chaussures de marche
Ouvrir l'oeil

 

Dombes Tourisme

Place du Champ de Foire 01400 Châtillon-sur-Chalaronne

Nous contacter par mail

Contacter l’office : 04 74 55 02 27 

 

 

Plus d'expériences

Nos suggestions